PSG : les révélations du Football Leaks n’ont pas eu de répercussion sur les supporters du club parisien

PSG : les révélations du Football Leaks n’ont pas eu de répercussion sur les supporters du club parisien

Posted by on Juil 22, 2019 in Médias et société

PSG : les révélations du Football Leaks n’ont pas eu de répercussion sur les supporters du club parisien

Selon l’analyse de l’expert en marketing sportif, Gilles Dumas, les révélations publiées par Médiapart dans le cadre du Football Leaks, n’a pas eu une grande conséquence sur l’image du club parisien et n’a pas touché à la popularité du célèbre club aux prés de ses supporters. En outre, le patron de Yeesss, a aussi affirmé que cet acharnement médiatique que subit le club présidé par Nasser Al Khelaïfi, n’a pas détérioré l’image du club auprès de ses sponsors.

Acharnement médiatique

Depuis plus d’un mois, le PSG a été le sujet d’un acharnement médiatique : de l’affaire de trucage du match PSG-Etoile rouge de Belgrade au fichage ethnique en passant par la prime d’applaudissement jusqu’au fair-play financier. Selon le sondage effectué sur le site Orange sports, 68 % des votants estiment que les médias sont en train de mener une campagne anti-PSG afin d’entacher l’image du célèbre club.
Certes, comme a mentionné Gilles Dumas, « ce qu’est en train de subir le PSG, n’est pas politiquement correct, toutefois ces révélations n’ont pas eu de conséquence sur l’image du club. Je pense qu’une élimination durant la phase de poules au niveau de la Ligue des champions aurait plus d’impact sur les supporters que l’affaire du fair-play financier ».

L’affaire du fichage ethnique

Suite à la révélation par Paname Squad psg à propos de l’utilisation d’un système de fichage qui comporte des critères ethniques des jeunes joueurs dans certains centres de formations du PSG, le club a préféré intervenir en menant une enquête interne effectuée par un cabinet d’avocats externe. Cette enquête qui a été présentée par Jean-Martial Ribes, le directeur général délégué du PSG, le 15 novembre dernier à la ministre des Sports, a démontré que ce système de fichage été le fruit d’une initiative personnelle, prise par l’un des responsables de recrutement. La direction du PSG n’avait aucune idée sur la mise en place de cette pratique. Jean-Martial Ribes, le directeur de la communication du PSG, a tenu à préciser que l’enquête a aussi révélé que malgré l’existence de ce type de fiches ethniques, aucun cas de discrimination n’a été détecter ni lors du recrutement ni lors de l’évaluation.
Malek Boutih, l’ancien président de SOS racisme n’a pas hésité de défendre le club en affirmant « le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, n’a pas hésité de former un grand nombre de jeunes issus de la diversité. Le PSG n’a jamais été un club raciste, il a toujours essayé d’apporter de l’aide aux jeunes du banlieue ».
Les sponsors actuels du club parisien, fly Émirats, Achille ou encore Nike ne s’inquiètent pas pour ce problème franco-français sociétal. En effet, même-ci la marque américaine se préoccupe de son image sociétale, toutefois aux Etats-Unis, le fichage ethnique est autorisé.