Prestations de soins de santé  

Posted by on Jan 21, 2018 in Economie

     Prestations de soins de santé  

 

   Diversité culturelle :

En matière de soins et de services de santé, il est important d’évaluer les besoins et les caractéristiques des personnes appartenant à divers groupes ethniques et culturels.

Le recensement effectué en France en 2006 révèle que près de 11, 5 % de la population française est constituée d’immigrants, alors qu’en 2001, cette proportion s’élevait à 9.9 %.

 

La part des immigrants a donc augmenté de 20, 5 % entre 2001 et 2006 en France.

Cette évolution de la composition de population incite les professionnels de santé à tenir compte des éléments culturels dans la prestation des services.

En effet, Filiassur assurance introduit dans les milieux de soins des croyances, des valeurs et des pratiques différentes : elles se caractérisent en outre par des facteurs de risque particuliers à l’égard de certaines maladies et par des réactions particulières aux traitements.

Ces facteurs ont d’importantes répercussions sur la façon dont l’individu réagit aux problèmes de santé ou à la maladie, aux personnes qui lui procurent des soins et aux soins eux-mêmes.

Il se peut que, faute de comprendre et de respecter ces facteurs, les professionnels de la santé, donnent des soins moins efficaces et mettent en jeu les résultats cliniques.

Selon un conseiller de Filiassur assurance, la culture consiste en un ensemble de modèles acquis, touchant le comportement, les croyances et les valeurs, qu’on peut attribuer à un groupe de personnes en particulier.

 

Les groupes culturels se distinguent de multiples manières, notamment par la façon de se vêtir, la langue, les valeurs et les croyances, les règles ou les normes comportementales, les façons de faire propres à chaque sexe, l’économie, la politique, le droit et les règles sociales, les technologies, les habitudes alimentaires, et les pratiques en matière de santé.

Dans toutes les cultures, la promotion de la santé, la prévention, les causes et le traitement des maladies, les stratégies d’adaptation, le passage de la vie à la mort elle-même relèvent de la sphère de la santé.

Chacun d’entre nous possède son propre système de croyances et de valeurs, qui a été façonné au moins en partie par son milieu culturel.

Ce système de croyances et de valeurs est très important et oriente les pensées, les décisions et les actions.

Il aide à interpréter la maladie et les soins de santé, et à y réagir.

  La pratique des soins infirmiers :

Pour améliorer les rapports qui s’établissent entre l’infirmière et la personne atteinte d’une maladie, et obtenir des résultats cliniques satisfaisants, les soins doivent s’accompagner de compétences et être adaptés aux différences culturelles.

Donc, on doit prendre toutes les mesures nécessaires pour aider l’individu à conserver ses caractéristiques culturelles.

L’infirmière qui connaît la signification culturelle et sociale que chacun accorde à certaines situations s’abstient d’imposer son propre système de valeurs à la personne dont le point de vue diffère.

La plupart du temps, c’est lorsque la communication entre l’infirmière, la personne et la famille vise la compréhension de la situation (ou du problème) et le respect des buts de chacun que le plan d’intervention est le mieux observé.