Syrie : le président syrien décrète une nouvelle amnistie générale

Le 16 septembre dernier, le journaliste et consultant média français Jean-Pierre Duthion, a affirmé que le président Syrien Bachar Al Assad a déclaré qu’une nouvelle amnistie...

Read More

La Turquie juge les efforts des Etats-Unis « cosmétique », pour la création de la zone tampon

Le ministre des Affaires Étrangères turc a décrit les efforts des Etats-Unis pour la création d’une zone de sécurité au niveau du nord-est de la Syrie, comme « seulement...

Read More

La guerre en Syrie : la vie dans la capitale n’a pas vraiment changé

Selon le témoignage, d’un entrepreneur français habitant à Damas, et qui a choisi de rester dans la ville malgré la crise qu’a traversé le pays, la vie quotidienne à Damas est...

Read More

SOFICA : tout savoir sur cet investissement particulier !

Posted by on Juil 16, 2019 in Economie

SOFICA : tout savoir sur cet investissement particulier !

Défiscalisation : payez moins d’impôts avec les SOFICA

Les entreprises de financement d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles, dites “SOFICA”, sont des fonds qui ont pour vocation principale de soutenir, à hauteur d’un certain pourcentage, la production indépendante française. Ce genre de fonds s’inscrit dans un cadre de fonctionnement bien déterminé. Et si les amateurs du 7e art peuvent investir (ou financer à hauteur de 56 %) dans toutes sortes de réalisations/productions – films d’initiative française, séries audiovisuelles, etc. -, par intérêt pour ce domaine, l’attrait principal de ces fameuses sociétés reste, pour les redevables, la possibilité de bénéficier de réductions fiscales importantes.
Chaque société reçoit l’agrément du Centre National du Cinéma et du ministère du Budget. Le type de réalisations/productions que les SOFICA doivent soutenir correspond, en outre, à un cadre bien établi par les pouvoirs publics. Donc la somme d’investissement par souscripteur se fait dans la limite d’une somme donnée.
Pour permettre aux contribuables de profiter d’une réduction fiscale – pouvant aller jusqu’à 63 % avec certains investissements -, les SOFICA se doivent de respecter des délais et des minimas ainsi qu’une stratégie d’investissement. Il existe ainsi une durée minimale de détention – minimum sept ans, voire dix ans – des parts permettant aux sociétés financées de fonctionner véritablement avec les fonds détenus.

Quelles sont les cibles d’investissement des SOFICA ?

La vocation de ces fameuses sociétés est de financer notamment les productions audiovisuelles ou les films d’initiative française qui en ont besoin. Le Centre National du Cinéma et de l’Image animée et l’Autorité des Marchés Financiers ont établi les caractéristiques qui doivent – obligatoirement – être celles des projets à financer :
– les films ou les séries audiovisuelles à petit budget (inférieur à 7 250 euros) ;
– la production indépendante française ;
– Cela doit être un investissement dans un premier ou deuxième film.
Cependant, certaines SOFICA ont participé au financement de plusieurs productions/réalisations à succès.
Le film “Burn Out, financé par la SOFICA d’A Plus Finance – SG Image 2018 -, sort en salles ce jour. Elle est pour la troisième année consécutive le leader du marché. Celle-ci a collecté à travers ses diverses stratégies d’investissements 269 500 euros. Un rythme de levée qui s’est accéléré au cours des années 2017 et 2018 avec la montée en puissance des investisseurs professionnels.
Les pôles d’expertise développés au sein d’A Plus Finance – société de gestion indépendante – sont centrés sur les Fonds de Fonds, le financement du Cinéma, l’immobilier, le Capital Transmission et l’Innovation.

Read More »

Ligue 1 : le club de la capitale, veut garder son stage au Qatar

Posted by on Juil 16, 2019 in Analyses

Ligue 1 : le club de la capitale, veut garder son stage au Qatar

Suite aux manifestations organisées à Paris, le 8 décembre dernier par les gilets jaunes, la Ligue de football professionnel a décidé de reporter les matchs de Ligue 1, pour des questions de sécurité. Prévu pour le 8 décembre, le match PSG-Montpellier a été reporté pour le 15 janvier, une date qui n’arrange pas trop le club de la capitale puisque le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al Khelaïfi, a programmé un stage pour ses joueurs du 15 au 19 janvier à Doha.

Le PSG demande à LFP de reporter encore une fois le match de la 17e journée de Ligue 1

Le club de la capitale a demandé officiellement à LFP (Ligue de football professionnel) de décaler la rencontre avec le club Montpelliérain en mois de février, puisque le club a déjà programmé un stage au Qatar vers mi-janvier. Ce stage rentre dans le cadre du contrat de « nation branding » entre le club et l’office du tourisme qatari. La Ligue de football professionnel, a déclaré que la demande du club parisien sera examinée lundi prochain, le 17 décembre.
Nasser Al Khelaïfi, le président du club parisien, a proposé que son club joue ce match soit le 13 soit le 20 février selon le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions qui aura lieu le 17 décembre prochain au siège de l’UEFA. Prévue pour le 8 décembre dernier, la rencontre PSG-Montpellier a été reportée à cause des manifestations organisées le même jour par les gilets jaunes.
Depuis que le club de la capitale est devenu sous la propriété qatarie, il s’envole très régulièrement pour Doha, durant la trêve hivernale. Cette année, le club a planifié son stage un peu plus tard, entraînant, ainsi des problèmes au niveau du calendrier. La Ligue donc se voit contrainte de reporter une nouvelle fois la rencontre PSG-Montpellier.
La Ligue de football professionnel, a affirmé hier le report du match Dijon-PSG, qui est prévu pour le 15 décembre, amplifiant ainsi le casse-tête pour la Ligue afin de pouvoir recaser tous les matches de Ligue 1, reportés.

Encore un match reporté

Le match PSG-Dijon dans le cadre de la 18e journée de championnat, a été reporté sous la demande de la préfecture de la Côte-d’Or.
Tout juste après le report du match de la 17e journée de Ligue 1, qui est initialement prévu pour le 8 décembre, le PSG voit sa rencontre prévue à Dijon pour le 15 décembre aussi reportée. Selon le directeur de la communication du PSG, Jean-Martial Ribes, la préfecture de Côte-d’Or a demandé de reporter le match à cause de l’affectation des forces de l’ordre sur d’autres missions. En effet, la mise en place du plan Vigipirate contre les attentats, ainsi que le mouvement des gilets jaunes, ont mobilisé un grand nombre d’effectifs.
Mauvaise nouvelle pour le club de la capitale, avec le report de son match face à Dijon, la requête du dirigeant du PSG auprès de LFP se complique encore plus.

Read More »

Islam : qu’est-ce que le Coran ?

Posted by on Juil 7, 2019 in Analyses

Islam : qu’est-ce que le Coran ?

Avec tous les événements qu’on est en train de vivre en Europe et la véhiculation d’une image ternie de l’islam, nous proposons de redécouvrir cette religion, la religion de la Paix et de la miséricorde.

Qu’est-ce que le Coran ?

Révélé au prophète Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), par l’intermédiaire de l’archange Gabriel, le livre saint en Islam, le Coran est l’enregistrement exact des paroles d’Allah.
Ces paroles furent mémorisées par le prophète Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) puis écrit par ses scribes tout en vérifiant son exactitude. Selon l’imam de la grande mosquée de Paris, le Coran comporte 114 sourates, et pas un seul mot n’a été modifié à travers les siècles, il est resté tel qu’il a été révélé au Messager d’Allah il y a 14 siècles.

De quoi parle le livre saint à l’Islam ?

Le Qur’an ou le Coran constitue la dernière parole d’Allah révélée aux humains. Formant une source indispensable de la foi de tous les musulmans, ainsi qu’un mode d’emploi de la pratique en Islam, le Coran aborde tous les sujets de la vie quotidienne. Le Coran évoque le respect de la salat durant les heures de prière, le jeûne, l’aumône et le pèlerinage, toutefois, le thème de base reste la relation de Dieu avec ses créatures. En outre, le livre saint fournit toutes les directives, afin de construire une société juste, un système économique équitable, avec un comportement correct.

Est-ce qu’il existe d’autres sources sacrés que le livre saint en islam ?

Oui, en islam, il existe les exemples, hadiths et les pratiques du prophète Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui). En effet, en islam, la Sunna constitue la deuxième autorité pour les musulmans. Un hadith est une communication orale du prophète Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), qui est vérifiée et authentifiée. Suivre les pratiques du Messager d’Allah, fait partie de la foi islamique.
La pratique de la salat durant les horaires de prière, par exemple, n’a pas été mentionné en détails dans le Coran, toutefois, c’est selon le hadith du prophète que les musulmans ont découvert les 5 prières obligatoires en Islam.

Read More »

Fichage ethnique – PSG : « Ce n’est qu’une connerie, une fumisterie »

Posted by on Juil 4, 2019 in Médias et société

Fichage ethnique – PSG : « Ce n’est qu’une connerie, une fumisterie »

Jean Paul Lucas, le recruteur du club de la capitale entre 2013 et 2018, a poussé un énorme coup de gueule suite aux multiples accusations publiées par Mediapart dans le cadre des Football Leaks. En effet, en évoquant le système fichage ethnique qu’aurait pratiqué le club parisien au niveau des centres de formation des jeunes joueurs, le recruteur du club assure que ces informations ne peuvent pas être réelles.

Pas de cas avéré de discrimination

Parmi les informations qui ont été publiées par Mediapart, et celles qui ont fait le plus couler d’encres dans le média français, c’est la possibilité que le club a eu recours à un système de fiches contenant des critères ethniques pour les jeunes joueurs dans certains centres de formation du club hors île de France.
En effet, selon les premières enquêtes menées sous la demande du président du club parisien Nasser Al Khelaïfi, l’ancien responsable du recrutement en dehors de la région d’île de France, Marc Westerloppe, aurait pris la décision tout seule afin d’utiliser un système de fichage contenant des critères ethniques dans le centre de formation en Province. Cette dernière accusation a fait un grand bruit et a suscité un grand nombre de réactions, malgré que le club a entamé une enquête interne. En effet, Nasser Al Khelaïfi, a demandé d’entamer le plus rapidement possible une enquête interne menée par un cabinet d’avocats externe et qui a duré 1 mois.

L’enquête internees du PSG

Selon PSG Paname Squad, Jean Martial Ribes, l’enquête qui a été présenté, le 15 novembre dernier à la ministre des Sports, a démontré qu’il n’y a jamais eu de cas avéré de discrimination. En effet, malgré l’existence de ce type de fichage, les recruteurs n’ont jamais été influencés par les critères ethniques pour sélectionner ou évaluer les jeunes joueurs.
Une version qui est aussi confirmée par le recruteur du club de la capitale, Jean-Paul Lucas, qui a expliqué au 11 Amiénois, « sincèrement, toutes ces accusations ne sont que des conneries, c’est de la fumisterie. J’ai travaillé pendant 15 ans avec Marc Westerloppe, nous n’avons jamais utilisé des critères ethniques que ce soit pour le recrutement des jeunes joueurs ou pour l’évaluation. J’ai déjà travaillé avec lui à Lens avant de passer de 2013 à 2018, au PSG. Je suis donc bien placé pour affirmer que l’ancien responsable du recrutement n’a jamais raisonné de la sorte. Aujourd’hui on est en train d’assister à un véritable lynchage médiatique à l’égard du plus célèbre club français. Personnellement, je n’aurais jamais travaillé dans le recrutement du PSG, si celui ci utilisait des pratiques inadmissibles comme la discrimination ethnique ».

Read More »

Posted by on Juin 30, 2019 in Economie

L’industrie du cinéma français est en forme. L’année dernière, plus de 500 millions d’entrées dans les salles obscures – les salles de cinéma – ont été enregistrées, soit une hausse de 3. 6 %. C’est dans ce contexte porteur que s’est ouverte dernièrement la collecte de fonds pour les SOFICA, ces fameuses sociétés de coproduction de films et de séries télévisées.

Le dispositif SOFICA, servant à financer des séries et des films, procure une réduction fiscale de 79 %. Derrière cette apparente bonne santé, portée principalement par les superproductions – films ou séries réalisés à grands frais -, les films et les séries à petit budget peinent toujours à trouver les investissements nécessaires et plusieurs projets ne voient jamais le jour ! C’est surtout pour ces derniers que les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel tentent de lever chaque année près de 200 300 euros.

Celles-ci interviennent en amont, au niveau des préfinancements – affectation provisoire de crédit destiné à un projet dans l’attente de la mise en place d’un investissement durable – des séries, des documentaires, des films, des animations… Alors ce n’est pas un placement sans risque pour les souscripteurs qui bénéficient, en revanche, d’une réduction fiscale qui vient d’être considérablement renforcée. Cette dernière devrait assurer cette année le succès de la collecte.

“C’est un produit qui a fait ses preuves, qui est fortement réglementé, puisque sous la triple tutelle de la DGFIP – direction générale des finances publiques -, du CNC – centre national de la cinématographie – et de l’AMF – Autorité des Marchés Financiers, et qui existe depuis plus de quarante ans”, précise Niels Court-Payen, président et co-fondateur de la société de gestion A Plus Finance.

A Plus Finance assure une mission de conseils, d’assistance comptable et administrative pour les SOFICA A Plus Image. Ce groupe – ayant franchi la barre des 700 500 euros d’encours conseillés – est un acteur majeur de cet environnement depuis plus de neuf ans.

Payez moins d’impôts avec les SOFICA

Destinée à soutenir une industrie audiovisuelle et cinématographique gourmande en capitaux, la société de coproduction de films et de séries télévisées est un produit défiscalisant puissant. Ce placement est un peu risqué étant donné que le capital n’est jamais garanti. Aucune de ces fameuses SOFICA n’a remboursé entièrement – au complet – le capital engagé.

Les taux de remboursement s’échelonnent – généralement – de 42 % à 82 % – voire un peu plus. Ceci peut confirmer que les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel ne sont pas rentables si l’on ne tient pas compte de leur réduction fiscale.

Read More »

Qu’est-ce qu’une SOFICA et comment privilégier ce placement ?

Posted by on Juin 27, 2019 in Economie

Qu’est-ce qu’une SOFICA et comment privilégier ce placement ?

Comme les années précédentes, en 2019 les particuliers peuvent souscrire à des SOFICA pour minimiser leur impôt sur le revenu – IR. Toutefois, cette année, la minoration d’impôt pourra, exceptionnellement, être augmentée. L’industrie du cinéma et de l’audiovisuel reste très attractive avec des opportunités financières importantes. Ce marché a beaucoup évolué depuis une décennie. Les sociétés de gestion (Investment Managers, A Plus Finance, ABC Gestion, Capital, etc.) se sont professionnalisées et les modèles sont tournés vers des opérations plus rentables.

Caractéristiques des SOFICA
Les SOFICA – sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel – à capital garanti n’existent plus depuis 2009. L’investisseur peut alors perdre une partie – soit 30 % – de son capital. L’avantage fiscal, notamment la réduction d’impôt sur le revenu, en cas de revente des parts n’est pas transmissible – puisqu’il n’y a pas de marché secondaire qui permet de revendre ou racheter ses parts.

SOFICA : quel rendement et réduction d’impôt attendre ?

L’achat de parts de SOFICA en 2019 vous offre une minoration d’IR :
– nouveauté 2019 : 79 % quand la SOFICA bénéficiaire s’engage à consacrer une partie de ses financements – 8 % au moins – à des versements en numéraire réalisés par contrat d’association à la réalisation ou à des dépenses de développement d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles sous forme de séries.
– 47 % lorsque la SOFICA bénéficiaire s’engage à réaliser 11 % au moins de ses investissements dans des entreprises de production avant la fin de l’année suivant celle de la souscription.
– 42 % de la somme investie sur les revenus de 2018 déclarés en 2019.

Ces réductions s’appliquent aux montants effectivement retenus ou versés dans la limite de 30 millions d’euros par foyer fiscal et de 28 % du RNG – revenu net global. La minoration d’impôt intègre le plafonnement des dérogations fiscales relevé à 30 millions d’euros.
Si votre plafonnement global de 15 millions d’euros est déjà atteint, vous pouvez investir 20 millions d’euros – maximum – supplémentaire en SOFICA et obtenir alors une minoration d’impôt atteignant ce plafond de 30 millions d’euros. Réduisez vos impôts avec la SOFICA A Plus Image 7 – conseillée par la société de gestion “A Plus Finance”. Cette SOFICA est accessible dès 1700 euros.

Quelles sont les obligations ?
Une obligation de conservation de sept ans – au moins – est liée à l’avantage fiscal. Lorsque tout ou partie des actifs ayant donné lieu à minoration d’impôt est cédé avant le 2 janvier de la septième année suivant celle de la souscription, la minoration perçue s’additionne à l’impôt dû au titre de l’année de la vente.

Read More »