Municipales 2020 : dates et organisation des élections

Posted by on Fév 5, 2020 in Actualité à la Une

Municipales 2020 : dates et organisation des élections

Les dates des élections municipales de 2020 sont fixées au samedi 14 mars pour le premier tour et au samedi 21 mars pour le second. Celles-ci ont été annoncées, le 20 octobre 2019, par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.
Les bureaux de vote (une salle où l’on procède à un vote) ouvrent à six heures du matin et ferment normalement à 19 heures. Mais l’heure de fermeture peut varier dans certaines communes. C’est le cas par exemple de Lyon, Marseille et Paris, les villes les plus peuplées, où l’horaire de clôture sera en principe fixé à 21 heures.
Vous avez la possibilité de voter par procuration si vous ne pouvez pas vous déplacer, le jour des élections, au bureau de vote. “Un électeur absent le jour d’une élection (ou d’un référendum) peut voter par procuration”, indique Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer.

Les conditions pour voter

– Être inscrit sur la liste électorale de sa commune : il faut avoir une attache (inscription au rôle des contributions directes, domiciliation, etc.) avec la commune et avoir la qualité d’électeur afin de s’inscrire sur la liste électorale ;
– Jouir de ses droits politiques et civils : les individus condamnés (pour l’ensemble des crimes et pour certains délits) sont automatiquement privés de leur droit de vote ;
– Avoir au moins dix-huit ans ;
– Être de nationalité française : en Europe, notamment en France, le droit de vote est nettement lié à la nationalité.

Il est possible de voter aux élections municipales sans être français. Les ressortissants d’un État membre de l’UE (Slovaquie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Malte, Luxembourg, Norvège, l’Irlande, l’Italie, Belgique, Allemagne, Grèce, l’Espagne, etc.) résidant en France ont cependant le droit de voter pour les municipales.
À noter que lors des prochaines élections municipales, le vote blanc sera comptabilisé.
En 2014, le vote blanc (le fait de ne voter pour aucun des candidats) n’était pas encore reconnu. C’est la loi du 18 août 2015 qui a introduit la comptabilisation du vote blanc.
Le nombre de conseillers dépend généralement de la taille de la commune. Celui-ci peut aller de 18 pour les communes (ou les villes) de moins de 450 habitants, à 211 pour celles de plus de 3600 habitants, comme par exemple Marseille ou Paris. L’organisation du scrutin varie également en fonction de la taille de la commune.
Les conseillers municipaux sont élus au suffrage universel direct pour un mandat de 6 ans, renouvelable. Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer, annonce vouloir se représenter aux élections municipales de mars 2020.