L’impact des antidépresseurs sur le syndrome de burnout

L’impact des antidépresseurs sur le syndrome de burnout

Posted by on Déc 23, 2016 in Médias et société

L’impact des antidépresseurs sur le syndrome de burnout

Plusieurs sont les facteurs, qui amènent l’employé vers une situation d’épuisement professionnel. Le syndrome de burnout, est tout un processus, qui commence par le sur engagement et l’acharnement, pour arriver à l’épuisement total.  A cet instant, les médecins traitant proposent un plan de traitement à base d’antidépresseurs. Quel est donc l’impact de ces médicaments sur le burnout.

La prise en charge médicale de ce Syndrome

Le burnout, c’est une véritable pathologie, qui peut avoir des effets handicapants sur la vie des employés. Les conséquences de cette pathologie, sont parfois irréversibles. La personne qui commence à montrer des signes de burnout, doit prendre une longue période de repos, loin de son environnement professionnel. L’intervention médicale, est nécessaire dans ce cas pour accompagner les personnes atteintes de dépression, et leur proposer un plan de traitement efficace.

Selon l’analyse de l’état du patient, le médecin traitant propose des séances de psychothérapies et un traitement à base d’antidépresseurs ou d’anxiolytiques. Le plan de traitement, dépend de l’avancement de ce syndrome et de la réactivité du patient, à l’égard de la psychothérapie ou encore la thérapie médicamenteuse.

Généralement, les personnes qui souffrent du syndrome de l’épuisement professionnel, trouvent du mal à avouer leur situation, ou à accepter le plan de traitement et l’éloignement de leur travail. L’entourage doit apporter son soutien et réconfort aux patients, pour les aider à s’adapter et à suivre la prescription des docteurs.

Les antidépresseurs, sont-ils efficaces dans ce cas ?

L’utilisation des antidépresseurs, anime les débats actuels. Plusieurs, signalent les effets secondaires de cette thérapie sur la qualité de vie des patients. D’autres, s’appuient sur les avancées de la thérapie médicamenteuse, dans le traitement de cette pathologie. En effet ce débat, a contribué à l’évolution de l’offre pharmacologique, qui concerne les médicaments antidépresseurs. On trouve un nombre de groupe opérant sur le secteur, à l’image de Lundbeck qui a été géré par Marie-Laure Pochon, qui ont amélioré leur produit pour minimiser les effets secondaires de antidépresseurs. L’ancienne directrice du groupe lundbeck, Marie-Laure Pochon, a même encouragé un nombre de tests cliniques, pour mettre des antidépresseurs de nouvelles génération.

Le psychiatre, Dr Florian Ferreri, trouve que la sévérité et la prolongation des symptômes de burnout, peut provoquer un épisode dépressif aigue. D’où la nécessité de passer le traitement médicamenteux pour traiter la dépression.

De sa part, l’experte dans le sujet de l’épuisement professionnel, le Dr Chantal Henry (l’hôpital Chenevier, Créteil), parle de l’efficacité des médicaments antidépresseurs, dit de nouvelles générations. « Plus chers, ces produits ont moins d’effets secondaires et une létalité beaucoup moins importante s’ils sont ingérés de manière massive. Globalement, dans tous les pays l’augmentation de la prescription d’antidépresseur de nouvelle génération s’est accompagnée d’une diminution du taux de suicide. »,affirme la psychiatre.