Coronavirus en France : le début du mois de Ramadan devrait se faire ‘sans rassemblement’

Coronavirus en France : le début du mois de Ramadan devrait se faire ‘sans rassemblement’

Posted by on Mar 26, 2020 in Actualité à la Une

Coronavirus en France : le début du mois de Ramadan devrait se faire ‘sans rassemblement’

Rassemblements suspendus, pèlerinages annulés, mosquées fermées… Face à l’expansion de l’épidémie de coronavirus et en dépit de certaines réticences, les représentants des principaux cultes (musulman, protestant, juif, catholique…) sont forcés de s’adapter.

Le Ramadan, mois sacré dans le calendrier musulman, débute dans moins d’un mois. Mais, malheureusement, cette année, l’épidémie de ‘Covid-19’ – apparu en décembre 2019 en Chine – vient impacter toutes les grandes fêtes religieuses : le mois de Ramadan chez les musulmans fin avril, Pessah, d’ici quelques semaines, chez les Juifs, et le Carême chez les catholiques mi-avril.

Comment, en France, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) se prépare à répondre aux questions (ou problématiques) des fidèles – sont plus de 8 millions – entre respect de la tradition et inquiétudes.

Le chef de l’Etat a réuni ce jeudi 26 mars 2020, les représentants – les portes paroles – des cultes, des associations laïques et de francs-maçons par audioconférence, afin de les prévenir que ‘ces fêtes religieuses devront – obligatoirement – se faire sans rassemblement’. En raison de l’épidémie de coronavirus, ce dernier a décidé d’annuler la prière du vendredi (Salat Al Joumaa) au sein de la Grande Mosquée de Paris avant de recommander la clôture de tous les lieux de cultes (Église Saint-Sulpice, Cathédrale Notre-Dame, Sacré cœur, etc.) du territoire. “On a suspendu la prière hebdomadaire du vendredi, puis, les 5 prières quotidiennes. Et si le confinement devrait se prolonger au-delà du 23 avril, on demandera la suspension de l’organisation des ‘Tarawih’, les prières quotidiennes du soir pendant le Ramadan 2020, dans les mosquées”. À noter que les hautes autorités religieuses (Église catholique, CFCM, CTMF, etc.) s’accordent sur ce point. Pourtant, les prières représentent bien un moment favorable à la contagion de l’épidémie. Cependant, Mohamed Moussaoui, le président du CFCM, invite les musulmans à prendre certaines mesures de précaution.

Le mois de Ramadan commencera jeudi 23 avril en France

La date a été annoncée la semaine dernière par le CFCM. On estime entre 8 et 10 millions le nombre de musulmans pratiquants en France, soit la première communauté musulmane d’Europe.
Le mois de Ramadan est un moment de rassemblement et de partage entre musulmans. L’épidémie de Covid-19 risque ainsi de bouleverser, entre autres, l’esprit de communion accompagnant le jeûne. “Durant ce mois saint, les familles rompent généralement le jeûne ensemble – avec les cousins, les tantes, les oncles, les amis, les parents, etc. Mais, il se peut que cette année, celles-ci devront se limiter à un cercle restreint… et ne puissent pas inviter leurs proches”, ajoute Emmanuel Macron.