Municipales 2020 : dates et organisation des élections

Posted by on Fév 5, 2020 in Actualité à la Une

Municipales 2020 : dates et organisation des élections

Les dates des élections municipales de 2020 sont fixées au samedi 14 mars pour le premier tour et au samedi 21 mars pour le second. Celles-ci ont été annoncées, le 20 octobre 2019, par le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.
Les bureaux de vote (une salle où l’on procède à un vote) ouvrent à six heures du matin et ferment normalement à 19 heures. Mais l’heure de fermeture peut varier dans certaines communes. C’est le cas par exemple de Lyon, Marseille et Paris, les villes les plus peuplées, où l’horaire de clôture sera en principe fixé à 21 heures.
Vous avez la possibilité de voter par procuration si vous ne pouvez pas vous déplacer, le jour des élections, au bureau de vote. “Un électeur absent le jour d’une élection (ou d’un référendum) peut voter par procuration”, indique Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer.

Les conditions pour voter

– Être inscrit sur la liste électorale de sa commune : il faut avoir une attache (inscription au rôle des contributions directes, domiciliation, etc.) avec la commune et avoir la qualité d’électeur afin de s’inscrire sur la liste électorale ;
– Jouir de ses droits politiques et civils : les individus condamnés (pour l’ensemble des crimes et pour certains délits) sont automatiquement privés de leur droit de vote ;
– Avoir au moins dix-huit ans ;
– Être de nationalité française : en Europe, notamment en France, le droit de vote est nettement lié à la nationalité.

Il est possible de voter aux élections municipales sans être français. Les ressortissants d’un État membre de l’UE (Slovaquie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Malte, Luxembourg, Norvège, l’Irlande, l’Italie, Belgique, Allemagne, Grèce, l’Espagne, etc.) résidant en France ont cependant le droit de voter pour les municipales.
À noter que lors des prochaines élections municipales, le vote blanc sera comptabilisé.
En 2014, le vote blanc (le fait de ne voter pour aucun des candidats) n’était pas encore reconnu. C’est la loi du 18 août 2015 qui a introduit la comptabilisation du vote blanc.
Le nombre de conseillers dépend généralement de la taille de la commune. Celui-ci peut aller de 18 pour les communes (ou les villes) de moins de 450 habitants, à 211 pour celles de plus de 3600 habitants, comme par exemple Marseille ou Paris. L’organisation du scrutin varie également en fonction de la taille de la commune.
Les conseillers municipaux sont élus au suffrage universel direct pour un mandat de 6 ans, renouvelable. Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer, annonce vouloir se représenter aux élections municipales de mars 2020.

Read More »

Syrie : le président syrien décrète une nouvelle amnistie générale

Posted by on Oct 2, 2019 in Actualité à la Une

Syrie : le président syrien décrète une nouvelle amnistie générale

Le 16 septembre dernier, le journaliste et consultant média français Jean-Pierre Duthion, a affirmé que le président Syrien Bachar Al Assad a déclaré qu’une nouvelle amnistie sera appliquée pour les détenus de droit commun, mais aussi pour toutes personnes qui ont été accusées de participer dans des actes terroristes, ainsi que les déserteurs de l’armée.

Le président syrien va vers une amnistie générale

D’après Jean-Pierre Duthion, le français qui a vécu plus de 7 ans à Damas, cette décision d’amnistie générale, n’est absolument pas la première qui a été décrétée par le président syrien depuis le début de la guerre civile, c’est à dire depuis mars 2011, mais c’est l’amnistie la plus vaste.
D’après le gouvernement d’Assad, le décret de loi proclamé, le 16 septembre dernier, projette de gracier tous les prisonniers accusés d’avoir participé dans un complot, mais aussi ceux qui non pas dénoncer des actes terroristes.
Il est important de signaler que le gouvernement syrien qualifie de terroriste toute personne qui a porté une arme contre l’État, qu’il soit islamiste, rebelle ou djihadiste.
Le gouvernement a tenu à insister que cette amnistie concerne aussi les déserteurs de l’armée. En outre, toutes ces personnes, qui se trouvent sur le territoire syrien, disposent d’un délai de 3 mois afin de bénéficier de cette amnistie. Toutes personnes vivant à l’étranger disposent de 6 mois.

Le décret de loi en détail

Le chef d’État syrien, a tenu à expliquer que toutes personnes auteurs de kidnappings sont graciées, mais si et seulement si elles libèrent en contrepartie tous les victimes dans un délai d’un mois. En outre, la loi promulguée le 16 septembre dernier, compte réduire la peine des prisonniers, sauf pour certaines exceptions. D’après le gouvernement la peine de mort pourrait être transformée en travaux forcés à perpétuité.
Pour les prisonniers qui souffrent d’une maladie incurable ou qui sont âgés de plus de 75 ans peuvent profiter d’une amnistie. Toutefois les prisonniers qui ont la peine capitale suite à des actions qui ont entraîner la mort d’une ou de plusieurs victimes, ne peuvent pas profiter de cette grâce.

Read More »

La Turquie juge les efforts des Etats-Unis « cosmétique », pour la création de la zone tampon

Posted by on Sep 17, 2019 in Actualité à la Une

La Turquie juge les efforts des Etats-Unis « cosmétique », pour la création de la zone tampon

Le ministre des Affaires Étrangères turc a décrit les efforts des Etats-Unis pour la création d’une zone de sécurité au niveau du nord-est de la Syrie, comme « seulement cosmétiques » en tenant à affirmer que les Etats-Unis traînent les pieds.
D’après le journaliste français, Jean-Pierre Duthion, Ankara et Washington ont conclu un accord afin de mettre en place une zone de sécurité ou zone tampon au niveau de la frontière turque, ainsi que les zones en Syrie dont les milices kurdes les contrôlent grâce à l’appui des Etats-Unis et des YPG ou Unités de protection du peuple.
« C’est grâce à cet accord qu’il y a eu il y a quelques jours les premières patrouilles communes entre les deux pays, toutefois les efforts pour aller plus loin, se sont révélés cosmétiques » a affirmé Mevlut Cavusoglu, le ministre truc des Affaires étrangères.

Les soldats des deux pays ont effectué une patrouille commune

Les soldats turcs et américains ont effectué le 8 septembre dernier leur première patrouille commune au niveau de la région nord-est de la Syrie durant plus de 3 heures. La patrouille été accompagnée par 6 véhicules blindés américains et d’autant de véhicules turcs. L’objectif de cette patrouille, c’est de noter le retrait progressif des forces kurdes de la frontière syro-turque.
Le ministre des Affaires étrangères turc a mis en garde Washington contre tout retard dans la mise en place de cette zone tampon. En effet, Ankara a menacé à plusieurs fois d’agir en mettant en place une opération militaire unilatérale contre les forces kurdes.
Il est important de mentionner que les contours exacts de la future zone tampon restent assez flous. C’est pour cette raison qu’une rencontre entre les hauts responsables militaires turcs et américains est prévue le 10 septembre prochain afin de se mettre d’accord sur les détails de la zone tampon.
Le soutien américain aux milices kurdes était essentiellement pour lutter contre les djihadistes et les rebelles qui font partie de l’État islamique. Selon Jean-Pierre Duthion, le français expatrié plus de 7 ans à Damas, ce soutien été le point de friction entre les deux pays.

Read More »

La guerre en Syrie : la vie dans la capitale n’a pas vraiment changé

Posted by on Août 31, 2019 in Actualité à la Une

La guerre en Syrie : la vie dans la capitale n’a pas vraiment changé

Selon le témoignage, d’un entrepreneur français habitant à Damas, et qui a choisi de rester dans la ville malgré la crise qu’a traversé le pays, la vie quotidienne à Damas est épargnée des violences. Jean-Pierre Duthion, avant de devenir journaliste était un consultant depuis 7 ans en Syrie, il est devenu un entrepreneur permettant l’arrivée de franchise des différentes marques occidentales au niveau du marché local, et il a ouvert un bar lounge, dans le quartier chrétien de Damas. Toutefois, après les attentats et les manifestations, la capitale syrienne a vu ses activités ralentir. 15 mois après le déclenchement de la guerre civile en Syrie, Jean Pierre Duthion était l’un des rares Occidentaux qui est resté vivre dans la capitale malgré les troubles. Le jeune entrepreneur est devenu un journaliste professionnel, en décrivant aux différents médias la situation de Damas.

Damas n’a pas changé

Selon le témoignage du journaliste français, au journal, le Figaro, la vie quotidienne au niveau de la capitale syrienne n’a pas vraiment changé. En effet, il affirme que les commerces sont ouverts, et il n’y a rien qui laisse penser que Damas est la capitale d’un pays qui est décrit par les autres médias comme un pays à feu et à sang. Certes, le journaliste vit dans un quartier qui est assez privilégié tout prés du palais du président toutefois, toute la ville est assez calme.

Parfois quelques frayeurs

Le jeune expatrié français avoue toutefois, qu’il arrive parfois d’avoir une grosse frayeur, surtout la nuit, où il y a lieu quelques attentats visant des établissements d’État qui sont assez proche de son domicile. « Une fois, mon appartement a tremblé et les vitres se sont cassées, suite un attentat dans le quartier » raconte sur les ondes de RMC. Néanmoins, le journaliste insiste sur le fait que les troubles restent très localisés et pas très fréquents. En effet, les attaques sont concentrées dans certaines banlieues. « La nuit, on entend des bruits, ça ne vient pas de la capitale, mais des villes qui se trouvent dans les alentours » a expliqué Duthion au Figaro.
Enfin, le jeune expatrié français a tenu à affirmer, « il est difficile de donner une définition de ce qui se passe dans le pays, parce que personne ne le sait vraiment, il y a autant de versions que de personnes se trouvant en Syrie ».

Read More »

Face aux accusations des Footleaks, les dirigeants du PSG s’expliquent

Posted by on Juin 24, 2019 in Actualité à la Une

Face aux accusations des Footleaks, les dirigeants du PSG s’expliquent

Alors que les champions de France étaient concentrés dans leur match avec le club napolitain dans le cadre de la 4e journée de la Ligue des champions, plusieurs médias français dont Mediapart, avaient publié des informations concernant le fair-play financier du club parisien.

Afin de défendre le célèbre club parisien, le directeur de la communication du PSG et proche conseiller de Nasser Al Khelaifi, Jean-Martial Ribes, avait préféré apporter des détails afin de clarifier la situation du club au média.

Le Contrat du PSG avec l’office du tourisme du Qatar (QTA)

Selon le directeur de la communication du PSG, Jean-Martial Ribes, « le PSG n’a jamais essayé de frauder, tous les dirigeants du club ont toujours veillé à respecter toutes les lois françaises, ainsi que les décisions de l’UEFA. Le club est connu pour être l’un des clubs les plus surveillés et les plus audités ».

Le secrétaire général du club a tenu à clarifier des détails concernant le contrat entre le PSG et le QTA, en affirmant « le contrat avec QTA, n’est pas un contrat de sponsoring classique, c’est plutôt un contrat de « nation branding », qui a été accepté par l’UEFA depuis 2014, en l’estimant à 100 millions d’euros. Or, aujourd’hui après que le PSG a acheté Neymar et Mbappé, l’UEFA réexamine la valeur de ce contrat. Toutefois, le club s’est constitué un actif de joueur, mais encore, il est en train de chercher de nouvelles sources de revenus comme Nike, un partenaire maillot qui permettra de revaloriser nos contrats ».

Enfin, ajoute Victoriano Melero, « On n’est pas inquiet face à ses accusations, puisqu’on sait bien qu’on est dans notre bon droit et contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes l’investissement du PSG n’est pas irrationnel. Afin de pouvoir réussir dans le football, il faut bien investir surtout dans les joueurs, comme c’était le cas du Real Madrid dans les années 2000. Donc pour pouvoir réellement évoluer dans le monde du football, il faut réformer le système du fair-play, dont les règles sont trop subjectives en bloquant complètement les investissements dans le secteur, surtout en n’autorisant qu’un déficit de 30 millions d’euros, ce qui n’est pas trop logique. Enfin, il est important d’informer que le PSG démarre la saison avec 100 millions d’euros de moins que les autres clubs européens à cause des charges sociales et nous n’avons pas contesté. Depuis que QSI a racheté le club parisien, il a payé plus d’un milliard de charges, or ce n’est pas le cas des autres clubs ».

« Ce n’est vraiment pas le moment »

Selon PSG Paname Squad, le président du club parisien, Nasser Khelaïfi, a déclaré « pour le moment, l’équipe, le staff et l’entraîneur sont en train de se concentrer sur les matches à venir afin d’assurer la qualification du club au Ligue des champions. C’est ce qui est important à nos yeux, tout le reste ce n’est pas intéressant ».

Read More »

Placement : le capital investissement est en pleine forme

Posted by on Juin 13, 2019 in Actualité à la Une

Placement : le capital investissement est en pleine forme

Le capital d’investissement en France a compté plus de 18 milliards d’euros levés afin de participer dans le financement de 2 200 sociétés en 2018. Selon l’étude annuelle, présentée par France Invest, l’investissement des entreprises françaises a enregistré un nouveau record l’année dernière. En effet, de plus en plus de capitaux proviennent des investisseurs étrangers.

La croissance du capital d’investissement

Selon le directeur général de la société de gestion indépendante A Plus Finance, Fabrice Imbault, le capital d’investissement a enregistré une croissance estimée à 13 % par rapport à l’année précédente. Une progression qui a été déjà maintenue depuis 2016, toutefois, le montant des capitaux collectés a enregistré un record en 2018. En effet, les capitaux collectés ont enregistré une augmentation de plus de 50 % par rapport à 2005, l’année qui a enregistré le plus important levé avec 12 milliards d’euros.
En outre, selon le responsable des investissements au sein de l’une des plus anciennes sociétés de gestion en France, A Plus Finance, les investissements étrangers représentent prés de la moitié des fonds levés, alors qu’en 2017, ils ne représentaient que 37 %.

Le capital investissement en 2016

Depuis 2016, le capital d’investissement a reconnu une meilleure forme. En effet, les fonds d’investissement ont atteint 14.7 milliards d’euros, permettant l’investissement de prés de 1900 entreprises en France. En outre, selon les chiffres délivrés par France Invest, prés de la moitié des capitaux provenaient de contribuables étrangers.
Malgré un contexte économique qui manque un peu de tonicité, le secteur du capital-investissement français a pu connaître une année exceptionnelle. Les différents fonds qui ont été investis dans des entreprises non cotées ont levé plus de 14 milliards d’euros.
Selon l’étude effectuée conjointement par l’AFIC, l’association française des investisseurs pour la croissance ainsi que le cabinet Grand Thornton, en 2016 le capital investissement a enregistré une hausse de 51 % par rapport à l’année précédente.
Comme a expliqué le président de l’AFIC, Olivier Millet, ce record marque le début d’une accélération de la croissance, ce qui a eu comme conséquence une évolution dans l’économie française.

Read More »