Les bienfaits et les mérites de la lecture du Coran

Posted by on Déc 28, 2019 in Analyses

Les bienfaits et les mérites de la lecture du Coran

Le livre saint de l’islam, le coran constitue la parole sacrée de Allah, toutefois un bon nombre de musulmans ne profites pas de tous ses bienfaits et mérites. À seulement quelques mois, du mois de Ramadan, vous allez tout savoir sur les bienfaits de lire la parole de dieu.

Comment lire le livre saint en Islam ?

Il est important de se rappeler que le Coran constitue la Parole de Allah, c’est pour cette raison qu’il est indispensable de le lire en gardant un comportement décent et dans un état de purification. En outre, il est souhaitable de lire le Coran en prenant tout votre temps afin d’essayer de saisir le sens de chaque verset du Coran. D’après le Hadith du prophète Mohamed (Paix et bénédiction de dieu soient sur lui), « Celui qui essaye de lire le Coran en moins de 3 jours, il ne peut pas saisir le sens des sourates ». C’est pour cette raison que les fidèles compagnons du prophète (Alayhom salam), terminaient la lecture du livre saint en Islam en une semaine, telle qu’avait conseillé le messager d’Allah à Abdallah ibn Umar,
En outre, le prophète Mohamed nous a conseillé d’embellir notre voix lors de la lecture du livre saint.

Les bienfaits de la lecture du Coran

Les bienfaits de lire le livre saint sont assez nombreux notamment Dieu a permis au Coran d’intercéder en faveur de son lecteur le jour du jugement dernier. D’après le hadith du prophète Mohamed (Paix et bénédiction de Dieu soient sur lui), rapporté par Muslim : « Lisez le Coran, parce que le jour de la résurrection, il intercédera en faveur de celui qui le récite ».
D’après Al Nawas Ibn Saman, « un jour j’ai entendu le prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) dire que le jour de la résurrection, sourate Al Baqara et sourate Al Imran, formeront un argument en faveur de ceux qui l’ont récitées.
De plus, le Messager de Dieu (Paix et bénédiction de Dieu soit sur lui) a assuré dans un hadith authentique que les adeptes du Coran sont les élus et les amis privilégiés d’Allah. En effet, celui qui étudie le livre saint est le meilleur des hommes.

Read More »

Le barrage hydroélectrique de Samendéni entame son activité

Posted by on Déc 2, 2019 in Médias et société

Le barrage hydroélectrique de Samendéni entame son activité

Se trouvant dans la région de l’ouest du Burkina Faso, le président Roch Marc Christian Kaboré a pu inaugurer le barrage de Samendéni, le 30 novembre dernier. Ayant une capacité de 1.5 milliards de m³ d’eau, le barrage servira essentiellement au développement du pôle de l’Ouest. En effet, après le succès du pôle de croissance agricole Bagrépôle depuis 2012, au niveau du centre est du pays, le gouvernement a espéré renouveler l’expérience au niveau de l’Ouest du pays.

Un nouveau barrage, une nouvelle solution pour le développement économique

En visite de l’Ouest du pays, le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré a souhaité commémorer le 95e anniversaire de l’école Alwata Diawara dans la région de Tougan en inaugurant le 30 novembre dernier le barrage hydroélectrique de la région de Samendéni.
Lors de l’ouverture de la vannes du barrage, le président Roch Marc Christian Kaboré a déclaré « grâce à ce plus grand barrage dans la région du pays, Samendéni participerait aussi bien à la croissance du PIB du pays, mais aussi à la diminution du taux de chômage, grâce à la création de plus de 100 000 offres d’emploi en Afrique indirects et directs. Il est important de mentionner que le barrage de samendeni a fait l’objet de plusieurs années de réflexion, de réalisation et d’engagement ».
Le président de la République burkinabé a tenu à rendre hommage à l’ancien ministre de l’Agriculture qui est aussi l’ex-président de l’Assemblée nationale, le défunt Salifou Diallo pour sa détermination et son engagement à faire aboutir le projet.

Le coût de la construction

D’après les chiffres révélés, afin que les travaux de construction du Barrage Samendéni prennent fin, il a fallu plus de 100 milliards de francs CFA. Cette somme englobe aussi le dédommagement des 6 000 ménages qui ont été affectés par la construction du barrage.
Les travaux étant lancés depuis 2010, ont été ralentis par les crises burkinabé et ivoirienne pour reprendre en 2017, ce qui a permis la mise en eau du barrage seulement au mois de juillet 2019. Les travaux de construction du barrage ont été confiés au groupement d’entreprises maroco-burkinabé en collaboration avec fadoul technibois et la société générale des travaux du Maroc.

Read More »

La France répond aux besoins des Africains

Posted by on Nov 8, 2019 in Economie

La France répond aux besoins des Africains

Le ministre de l’Économie et des finances français a accueilli les 30 et 31 octobre derniers, la deuxième édition d’ambition Africa, une rencontre business qui a été organisée par l’agence Business France. Cet événement a pu attirer plus de 1 300 participants dont 500 sociétés africaines, pour lesquels plus de 2 000 rencontres B to B étaient programmées contre 1000 en 2018.
Cette rencontre constitue un bon plan pour les business France, dont leur réseau dans le continent africain ne cesse de s’étendre.

Ambition Africa

Sur le terrain, l’hexagone est de plus en plus contestée surtout par la Chine, la Turquie, le Maroc et l’Inde, comme a signalé Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire des affaires étrangère de l’État à l’Europe, « chacun peut voir le verre à moitié plein ou à moitié vide selon sa perception ».
Ceux qui voient le verre à moitié vide, c’est parce qu’il considère que les exportations françaises sont plutôt en repli par rapport au gâteau africain qui a tendance à grandir. Toutefois ceux qui voient le verre est à moitié plein trouvent que les sociétés françaises investissent en Afrique au point que leur investissement ont été multipliés dix fois depuis le début des années 2000.
Ainsi a expliqué Jean-Baptisé Lemoyne, en affirmant que la façon que la France est présente est différente par rapport aux autres pays. En effet, la France, n’est pas seulement présente en Afrique en exportant ou en important des produits, puisqu’elle est représentée par 3200 entreprises sur place permettant l’emploi de plus de 600 000 personnes en Afrique. Ainsi, la France participe massivement dans la création de nouvelles offres d’emploi en Afrique.

Le développement économique est entre les mains des africains

La présence de la France en Afrique est assez ancienne et les temps ont changé. Les pays africains exigent le partage des fruits de la croissance. En effet, d’après l’analyse des experts en économie, à part l’Egypte, l’Afrique du Sud et le Nigeria dont l’économie subit des fortes fluctuations, tous les autres pays représentent une croissance économique moyenne de 4 % d’offres d’emploi au Maroc, et entre 6 et 8 % pour le Côte d’Ivoire et le Kenya. Il est important de rappeler que l’économie est aujourd’hui menée par le consommateur africain comme, c’est le cas dans toutes les économies du monde.

Read More »

Afrique Centrale : Agnés Mwad et la CNSS prennent les commandes du Blaisac

Posted by on Nov 2, 2019 in Médias et société

Afrique Centrale : Agnés Mwad et la CNSS prennent les commandes du Blaisac

La CNSS (la caisse Nationale de Sécurité Sociale) de la république Démocratique du Congo, ainsi que Agnés Mwad Nawej Katang sa directrice générale, prennent la tête du BLAISAC, la comité du bureau de liaison de l’association internationale de la sécurité sociale de l’Afrique Centrale
En effet, ils ont été désignés afin de présider l’organisme qui réunit les CNSS de toute les offres d’emploi en Afrique.

Présider la CNSS de l’Afrique centrale

La désignation de Agnés Mwad Nawej Katang et la CNSS de la République démocratique du Congo dans la présidence de la CNSS de l’Afrique centrale, a permis la réalisation des travaux de séminaire portant sur l’harmonisation des législations de la protection sociale dans toute la zone de l’Afrique centrale. Cette rencontre a été réalisée du 9 au 11 septembre 2019 à Kinshasa. Tous les participants ont pu cerner les performances que continue à effectuer la caisse nationale de sécurité sociale de la République démocratique du Congo sous la direction de sa directrice générale Agnés Mwad Nawej Katang.
Tout le monde est convaincu par les prouesses de cette dirigeante qui n’a pas hésité de maintenir le cap de la croissance en hissant la CNSS au rang de meilleures caisses au niveau du continent.
Il est important de rappeler que le continent africain subit des problèmes d’employabilité, de taux chômage élevé et de manque des offres d’emploi en RD du Congo.

La nouvelle vision de la CNSS

La CNSS a pu réaliser des performances grâce essentiellement aux réformes apportées au régime général de sécurité sociale notamment au sein de la population congolaise qui a commencé d’en tirer les bénéfices. En outre, la rénovation de tous les immeubles administratifs de cette entreprise a permis de mieux travailler dans le développement que vise la république.
En s’appropriant ces réformes, le personnel de la CNSS a pu contribuer plus efficacement à la réussite de cet organisme en réalisant un bon travail.
En outre, il ne faut pas oublier que le président de la République, Félix Tshisekedi ainsi que le gouvernement qui est dirigé par Ilunga Ilunkamba, ont multiplié leur effort afin d’améliorer le niveau de vie de la population congolaise.

Read More »

Chute du ‘califat’ de l’État islamique : pour Macron, ‘un danger majeur est éliminé’

Posted by on Oct 7, 2019 in Médias et société

Chute du ‘califat’ de l’État islamique : pour Macron, ‘un danger majeur est éliminé’

La ‘fin’ du prétendu ‘califat’, c’est maintenant ! La majorité des experts militaires ou civils s’accordent sur ce point.
Après l’évacuation de milliers d’individus du village de Baghouz – ville de Syrie, située dans le district d’Abou Kamal -, les forces arabo-kurdes, soutenues par les États-Unis, ont annoncé le début de l’assaut contre Daech, la principale organisation djihadiste au monde.
La victoire contre Daech en Syrie et ses irréductibles jihadistes, assiégés à Baghouz, n’est plus qu’une question de jours.
Les batailles ont duré plusieurs mois… Le drapeau jaune des FDS flotte désormais sur les ruines de Baghouz..
Sur le plan territorial, l’organisation terroriste Daech, qui aura contrôlé l’année dernière les deux tiers de la Syrie, est en train d’être rayée de la carte.
Le soi-disant khalifat de Daech a été éliminé totalement après la conquête par les Forces démocratiques Syriennes (FDS) du dernier territoire – dernier bastion – tenu par les islamistes. Mais l’organisation n’est pas défaite. La menace existe encore.
“La menace demeure et la lutte contre les organisations djihadistes (État islamique, Daech, Al Qaida, etc.) doit continuer”, ajoute le journaliste français Jean-Pierre Duthion.
Connu pour ses nombreux témoignages dans les médias, Duthion Jean-Pierre s’est expatrié en Syrie il y a quatre ans afin de poursuivre ses affaires de consultant.
Avec le conflit syrien, il s’est rapidement fait connaître dans les médias en tweetant son quotidien – sous les bombes – et en s’improvisant chroniqueur pour la presse écrite, correspondant de plusieurs télévisions. Il est le Français le plus connu de Syrie.
Malgré la guerre civile qui endeuille la Syrie, cet entrepreneur français – 34 ans – refuse d’envisager un retour en France.

L’État islamique n’a jamais été vraiment vaincu, estiment des experts du Pentagone et de l’ONU

Daech, la principale organisation djihadiste au monde, n’a pas été vraiment vaincue en Syrie, et sa résurgence n’est qu’une question de temps, préviennent experts et officiels.
L’organisation État islamique est bien vivante et en très bonne santé en Syrie et en Irak.
Même s’il perdu son prétendu califat territorial, Daech a repris ses activités en Irak ce trimestre et a renforcé ses capacités en Syrie. Cette organisation a pu regrouper et soutenir des opérations.
Selon les experts de l’Organisation des Nations Unies, ‘il y a encore des soldats, en zone syro-irakienne, principalement qui agissent en mode guérilla et sont repassés sous les écrans radars’.
La menace terroriste va peut-être durer, mais les modes opératoires évoluent.

Read More »