L’organisation des institutions

L’organisation internationale est une chose évidente pour gérer les conflits. Leurs activités sont basées sur un droit international. Les deux extraits qui montrent l’importance...

Read More

Ramadan 2017 : une fête religieuse pour les uns et une occasion festive pour les autres

Dans quelques semaines, la France accueillera un événement marquant attirant aussi bien les musulmans assoiffés de prières et de cultes et les commerçants en quête des meilleures...

Read More

Que propose Marine Le Pen pour la présidentielle 2017 ?

Engagée depuis une vingtaine d’années dans la vie politique et occupant divers postes durant sa carrière professionnelle, Marine Le Pen se présente pour la deuxième fois pour les...

Read More

 Les compagnies d’assurances en France

Posted by on Oct 19, 2017 in Economie

 Les compagnies d’assurances en France

 

    Le principe de l’assurance :

L’assurance est un moyen de gérer les risques.

L’assurance investit l’argent déposé par les assureurs de façon sécuritaire, pour le faire fructifier et le redistribuer en cas de réclamation (accident, maladie, …).

La compagnie d’assurances comme Filiassur vous aide à devenir propriétaire (votre habitation est bien protégé), à préserver votre niveau de vie, à subvenir aux besoins de votre famille (en cas de décès), à exploiter votre entreprise (Vu que l’assurance gère les risques liés à la propriété), elle vous aide également, à acquitter les frais de soins de santé (les médicaments, les soins dentaires, et les autres soins de santé).

L’assuré s’engage à verser des primes régulières, et l’assureur s’engage à son tour, à verser une indemnisation à l’assuré.

Cette indemnisation répare les dommages matériels (ou corporels) subis.

Le contrat d’assurance comporte des conditions générales et communes à l’ensemble des assurés.

 

   Les obligations de l’assurance :

Filiassur assurance a pour but de couvrir les risques les plus conséquents, comme les risques automobiles (elle indemnise tous les dommages matériels et corporels), les risques locatifs (elle indemnise les propriétaires en cas de sinistre), les risques sociaux (maladie, maternité, décès, invalidité, …) et finalement les risques civils (si l’assuré blesse une personne, dans ce cas, l’assurance le dédommage).

Toutes les assurances ont pour but de couvrir les personnes et leurs biens.

Sans oublier que certaines assurances sont obligatoires et imposées par la loi.

 

    Les principaux assureurs en France :

Selon des études, actuellement, il y a, à peu près 400 compagnies d’assurances en France.

C’est l’une des leaders de France, déjà, elle est la seule assurance qui possède plus de 500 000 clients.

Depuis 2004, cette assurance occupe la place du deuxième assureur en France.

Ça fait presque 4 ans, qu’elle s’est engagée en qualité de partenaire auprès de l’Amazone.

Elle vous offre les meilleurs produits pour répondre à tous vos besoins.

Ensuite, on trouve Generali, qui est un groupe généraliste français.

Cette société a débuté son activité en 1832, c’est la plus ancienne implantation à l’étranger du groupe italien.

Puis, le groupe international français “AXA” qui a été créé en 1994.

Ce groupe possède 110 millions de clients dans le monde, dont 10 millions en France.

Il a plusieurs filiales : axa collection, axa protection juridique, axéria prévoyance, axa Art, axa global life, …

Euler Hermes Sfac, c’est une compagnie internationale appartenant au groupe Allianz.

Elle propose des solutions d’assurance-crédit et de recouvrement pour les entreprises.

Hiscox France, c’est une succursale française du groupe international d’assurance Hiscox.

Cette assurance existe depuis 100 ans.

L’Européenne d’assurances, qui est une compagnie fondée en 1992.

Ce groupe est spécialisé en assurance de voyage.

Quatrem assurances, qui est une société d’assurance de personnes.

Elle propose uniquement des produits d’assurances collectives (retraite, santé, …).

Et finalement, CNA Europe, Albingia, Ageas France, ACE Europe, FamilyProtect, Generali Plaisance, Juridica, Covéa Fleet, AMF assurances, Aviva assurances, la Banque Postale, …

 

Read More »

Entreprise : comment réagir face à la concurrence ?

Posted by on Sep 22, 2017 in Economie

Entreprise : comment réagir face à la concurrence ?

Dans le cadre de la concurrence pure et parfaire, les entreprises ne sont pas libres de fixer elles-mêmes les prix de leurs produits.

En effet, la fixation du prix résulte de la rencontre entre l’offre et la demande sur le marché. Si l’entreprise souhaite elle-même sont prix, elle doit dès lors, chercher à échapper à la concurrence. Pour ce faire, elle doit renforcer ce que l’on appelle le « Pouvoir de Marché ».

Le pouvoir de marché correspond à la capacité d’une entreprise à dominer un marché et à imposer son prix de vente aux consommateurs.

Les différences stratégies de concurrence

La première des stratégies adoptées par les entreprises voulant faire face à la concurrence est la concurrence monopolistique. Cette dernière, vise à différencier les produits pour se démarquer des autres concurrents.

En effet, les entreprises adoptant cette solution, proposent des produits originaux et innovants afin de se démarquer de ses rivaux.

En proposant un produit ou un service différent de celui de ses concurrents ou qui n’existait pas auparavant, l’entreprise peut en outre devenir moins dépendante de ses rivaux et par conséquent, en mesure d’imposer librement ses prix de vente. On trouve cette solution de monopolisation chez plusieurs entreprises de différents secteurs comme la construction de voiture, la téléphonie mobile et les gadgets électroniques.

La guerre des prix

La deuxième stratégie qui peut être mise en œuvre par une entreprise, est la stratégie de « guerre des prix ».  Cette stratégie consiste à diminuer fortement le prix de vente de manière à gagner des parts de marché. L’entreprise cherche ainsi à augmenter sa part de marché et donc à renforcer dans l’avenir son pouvoir de marché.

Toutefois, l’entreprise qui vise se lancer dans la stratégie de la « Guerre des prix » doit être dans une situation financière stable et aisée qui lui permet d’assumer les conséquences de cette démarche.

La stratégie de challenger

La dernière stratégie qui permet de faire face à la concurrence, est la stratégie de challenger. Celui qui se lance dans tous les projets et qui fonce sans hésiter. Le challenger est une stratégie risquée certes mais qui apporte des résultats profitables. Nombreuses sont les grandes entreprises qui se sont lancées dans cette stratégie pour pouvoir se faire marquer. Prenant l’exemple du groupe de grande distribution Casino géré par l’homme d’affaires français et le président de Euris SAS, un exemple parfait pour l’esprit de challenge. Nous tenons à vous rappeler que le groupe a été fondé en 1898 par deux personnes et qu’en 2005 il a été légué , après avoir signé plusieurs contrats de partenariat avec diverses enseignes concurrentes comme Carrefour et fondé quelques nouvelles enseignes de grande distribution à savoir, Franprix, Leader Price, Cdiscount….

 

 

 

 

 

Read More »

L’organisation des institutions

Posted by on Sep 5, 2017 in Actualité à la Une

L’organisation des institutions

L’organisation internationale est une chose évidente pour gérer les conflits.

Leurs activités sont basées sur un droit international.

Les deux extraits qui montrent l’importance de l’organisation :

  • « Aucun État n’a le droit d’intervenir, directement ou indirectement, pour quelque raison que ce soit, dans les affaires intérieures ou extérieures d’un autre État. En conséquence, non seulement l’intervention armée, mais aussi toute autre forme d’ingérence ou toute menace, dirigées contre la personnalité d’un État ou contre ses éléments politiques, économiques et culturels, sont condamnées » .

  • « Aucun État ne peut appliquer ni encourager l’usage de mesures économiques, politiques ou de toute autre nature pour contraindre un autre État à subordonner l’exercice de ses droits souverains ou pour obtenir de lui des avantages de quelque ordre que ce soit. Tous les États doivent aussi s’abstenir d’organiser, d’aider, de fomenter, de financer, d’encourager ou de tolérer des activités armées subversives ou terroristes destinées à changer par la violence le régime d’un autre État ainsi que d’intervenir dans les luttes intestines d’un autre État ».

Ces principes sont l’objet d’amendements et de modifications des USA et de l’Angleterre.

Les années 2000 ont marqué le développement d’une nouvelle conception de droit.

On peut l’appeler également “le droit néolibéral” : le “business model » connu sous la dénomination d’ « autorégulation« , par lequel des entreprises privées fournissent à leurs clients des services de nature législative et judiciaire , prétendument « indépendants » , et concernant les effets de leurs activités sur la collectivité”.

L’évolution démocratique :

Chaque Etat possède un système politique propre.

Pour garantir la démocratie, il faut que les institutions respectent les droits de l’homme.

Les années 90 ont marqué dans le monde entier une véritable explosion constitutionnelle et démocratique.

Cette évolution constitutionnelle et démocratique est caractérisée par des éléments très simples :

  • Le pouvoir appartient aux citoyens “Tout le pouvoir appartient au peuple qui exerce la souveraineté populaire par ses représentants élus ainsi que directement ”.
  • Le président doit respecter la constitution “ Le président de la République veille au respect de la Constitution. Il est le garant de la souveraineté et de la sécurité de l’État, de l’inviolabilité et de l’intégrité de son territoire “.
  • Les pays doivent instituer un système républicain.
  • Garantir les droits (le modernisme constitutionnel s’exprime par des institutions destinées à garantir l’État de droit ).
  • L’indépendance des tribunaux.
  • Les droits économiques et sociaux y sont également affirmés avec une insistance particulière sur le droit de propriété, la liberté d’entreprise, la liberté contractuelle ou les libertés syndicales.

Les juges et la démocratie :

Le rôle des juges a beaucoup changé depuis la révolution française, il est devenu l’acteur principal de la justice.

Cette révolution a établi d’importants principes juridiques : les juges doivent être indépendants du pouvoir et de l’opinion.

L’évolution de notre système en ce qui concerne le rôle des juges dans la régulation du processus démocratique est intéressante.

Il occupe une place singulière dans la justice constitutionnelle.

Ce tribunal veille à la conformité des lois.

Le président de ce tribunal assure le bon fonctionnement de la juridiction.

Read More »

La réforme de la loi du travail en marche !

Posted by on Juil 3, 2017 in Economie

La réforme de la loi du travail en marche !

L’un des points du programme de nouveau président Emmanuel Macron, c’est sa réforme de la loi du travail. Cette réforme qui fait déjà polémique surtout dans la façon dans laquelle elle sera mis en place, mais aussi principalement au moment où plusieurs entreprises mettent la clé sous la porte en laissant des milliers de salariés en chômage. On parle de Whirlpool et la délocalisation de l’entreprise qui laisse plus de 290 salariés sans réponse, de la liquidation de Mim avec 791 qui se sont retrouvés sans emploi et bien sûr sans oublier Tati et ses 1754 salariés qui s’inquiètent depuis la mise en redressement judiciaire de l’enseigne et la désignation de Philippe Jeannerot comme administration judiciaire.

Comment l’exécutif prévoit il apporter les reformes sur la loi du travail ?

Le président depuis sa course lors des élections présidentielles, a insisté sur l’urgence de reformer le code du travail. Et vu que la procédure habituelle est habituellement longue, le président Macron compte faire l’impasse sur le passage à travers l’assemblée et le sénat et agir plus vite en procédant par ordonnances. Il faut toutefois, savoir que même par ordonnances, il faut respecter des procédures pour que la reforme aille lieu. D’abord, une concertation obligatoire avec les principaux syndicats professionnels dès qu’on touche au code du travail, mais pour ce faire Macron à un atout le CFDT de Laurent berger, le syndicat réformiste, qui est devenu depuis quelques semaines le premier syndicat du privé. Mais encore, il faut avoir la majorité au parlement, il faut tout d’abord voter une loi d’habilitation qui fixera, les thèmes et le calendrier, pour lesquels on a le droit de voter des ordonnances. Ensuite, il faut passer par le Conseil des ministres et ensuite, c’est validé une seconde fois par l’assemblée et le sénat.

Que pense le Premier ministre Edouard Philippe sur la réforme du code du travail

Le Premier ministre Edouard Philippe a bien précisé que cette réforme majeure sera bien discutée avec les principaux syndicats professionnels et le parlement pour d’une l’expliquer et de deux l’enrichir. En compagnie de Muriel Pénicaud, la ministre du travail, le Premier ministre a programmé de rencontrer le plus tôt possible, toutes les organisations syndicales afin d’analyser leur point vu sur ces réformes. Edouard Philippe, a bien souligné l’urgence de cette réforme en déclarant, « il faudra aller vite. On ne peut pas attendre deux ans pour achever cet exercice. Emmanuel Macron a entendu la colère des Français. Il sait aussi l’urgence de la transformation du pays. »

En réaction a cette réforme plusieurs salariés ont manifesté leur désaccord, en expliquant que cette réforme donnera plus de liberté pour les dirigeants et moins d’avantages aux employés. Parmi eux, les salariés de Tati qui attendent impatiemment le verdict du tribunal de commerce qui tranchera avec l’aide de son administrateur judiciaire Philippe Jeannerot, vers fin mai.

 

Read More »

Comment choisir les meilleurs produits au supermarché ?

Posted by on Mai 12, 2017 in Economie

Comment choisir les meilleurs produits au supermarché ?

Quand vous êtes dans la superette la plus proche de chez vous ou dans votre supermarché habituel et que vous avez des centaines de mètres carrés de produits laitiers vous vous demandez certainement comment faire pour choisir le meilleur et surtout le moins cher.

D’après une étude menée par le ministère du commerce en partenariat avec l’association de défense des consommateurs, environ 80% de la population française effectuent leurs courses auprès des supermarché et les grandes surfaces. Alors comment font-ils pour choisir leurs produits de grande consommation parmi ces millions de parquets qui s’offrent à eux ?

En effet, il est difficile de choisir rapidement ou arbitrairement un produit qui est à la fois de qualité, bon pour la santé, de meilleure provenance et surtout d’un bon prix.

Le coût du produit, au centre des besoins des consommateurs.

Une des possibilités qui pourrait nous faciliter la tâche, c’est de lire les étiquettes qui se trouve au verso du produits, mais il faudrait parfois être ingénieur agronome ou chimiste pour pouvoir déchiffrer certains mots clés ou termes scientifiques.

Et c’est de cette idée que née le concept des labels et des certifications des produits de grandes consommations. Ayant pour but de faciliter la tâche aux consommateurs et de leur proposer des produits dignes de leurs palais gustatifs et à la hauteur de leurs attentes, les certifications, les référentiels et les labels de qualité fleurissent désormais un bon nombre de produits alimentaire, d’entretien, cosmétique, d’hygiène, de jardinage… et tout ce qui peut intéresser le consommateur dans sa vie quotidienne.

Pour quel produit opter dans un supermarché ? Que choisir entre la bonne qualité et le meilleur prix ?

Certes, il existe des labels de qualité comme Elu saveur de l’année, Elu produit de l’année et bien d’autres qui nous indique seulement la bonne qualité d’un produit mais ne prennent pas en considération le côté prix. Entre deux produits ayant des labels de qualité que choisir ? Garantir la bonne qualité et offrir le meilleur prix est justement l’objet de valeur de la norme de consommation MRQP® (Meilleurs Rapports Qualité Prix).

La nécessite d’avoir un référentiel, une norme ou un standard qui englobe la qualité et le prix d’un produit alimentaire a poussé l’Organisation Suisse MRQP® de créer le standard MRQP pour les consommateurs qui garantit à la fois la meilleure qualité à un prix défiant toute concurrence.

En bref, L’objectif de la norme meilleur rapport qualité prix, est avant tout de servir les intérêts directs du consommateur et ce de manière la plus objective qui soit.

Read More »

Le journalisme, histoire d’un combat quotidien

Posted by on Mai 1, 2017 in Analyses

Le journalisme, histoire d’un combat quotidien

Depuis 1949, le journal télévisé est entré dans nos foyers. S’il on comptait 1800 téléviseurs à Paris à cette époque, aujourd’hui le chemin parcouru est considérable.

Une équipe d’environ 500 journalistes et cameraman couvre l’actualité quotidienne dans les journaux télévisés du 13h jusqu’au dernier journal télévisé aux alentours des 23heures.

Chaque matin, les journalistes animateurs se réunissent pour déterminer les sujets à traiter dans la journée et jeter un œil sur les actualités qui peuvent intéresser le public.

Que ce soient par affinité pour par disponibilité, le journaliste étudie minutieusement ses projets et se lance à la recherche des infos utiles et des témoignages qui peuvent agrémenter son discours.

« Le journalisme est un métier d’honneur et de dignité qui demande beaucoup de persévérance et de rigueur » comme elle a dit l’animatrice et la journaliste phare de LCI lors d’une interview sur TF1.

Quels défis pour le Journalisme ? 

Le journalisme est au cœur de la démocratie, 36 000 titulaires de cartes de presse exercent aujourd’hui le métier du journalisme en France.

De la collecte des informations à la présentation du journal en passant par le choix des sujets et l’analyse des données, le journaliste accompli plusieurs tâches afin de pouvoir proposer au public des infos fiables, sûres et surtout récentes.

Nommée de 4ème pouvoir, la presse a un effet considérable sur le quotidien et une influence incontournable sur la vie sociale.

Que pensent les français des journalistes d’aujourd’hui ?

Le sondage annuel du journal la Croix de l’an dernier, a abordé le sujet de la confiance des français aux médias. D’après cette enquête d’opinions, près de 60% des personnes interrogées pensent que les journalistes ne résistent pas aux pressions politiques. Ils sont que 50% à penser qu’ils succombent aux pressions financières. La population a de bonnes raisons d’avoir des doutes bien que certains journalistes préfèrent être loin de la vie politique d’autres deviennent de plus en plus proches de la classe politique. En effet, journaliste et politique viennent du même milieu social. Ils sont rarement fils d’ouvriers, d’employés encore moins d’agriculteurs mais plutôt fils de médecins, de diplomates ou de profs universitaires. Ils viennent d’un milieu semblable qui crée une certaine familiarité entre eux.

On pense généralement que les journalistes les plus réussis en France ou dans le monde ont fait des écoles de journalisme, mais en réalité, les journalistes les plus réussis sont ceux qui viennent des horizons loin du journalisme les exemples sont nombreux : David Pujadas, Christine Ockrent, Jean-Pierre Elkabbach ou encore la vedette de LCI et l’épouse de l’animateur de renom, Thierry Ardisson qui suivait une formation en Sciences Pro.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More »