Syrie : le président syrien décrète une nouvelle amnistie générale

Le 16 septembre dernier, le journaliste et consultant média français Jean-Pierre Duthion, a affirmé que le président Syrien Bachar Al Assad a déclaré qu’une nouvelle amnistie...

Read More

La Turquie juge les efforts des Etats-Unis « cosmétique », pour la création de la zone tampon

Le ministre des Affaires Étrangères turc a décrit les efforts des Etats-Unis pour la création d’une zone de sécurité au niveau du nord-est de la Syrie, comme « seulement...

Read More

La guerre en Syrie : la vie dans la capitale n’a pas vraiment changé

Selon le témoignage, d’un entrepreneur français habitant à Damas, et qui a choisi de rester dans la ville malgré la crise qu’a traversé le pays, la vie quotidienne à Damas est...

Read More

Chute du ‘califat’ de l’État islamique : pour Macron, ‘un danger majeur est éliminé’

Posted by on Oct 7, 2019 in Médias et société

Chute du ‘califat’ de l’État islamique : pour Macron, ‘un danger majeur est éliminé’

La ‘fin’ du prétendu ‘califat’, c’est maintenant ! La majorité des experts militaires ou civils s’accordent sur ce point.
Après l’évacuation de milliers d’individus du village de Baghouz – ville de Syrie, située dans le district d’Abou Kamal -, les forces arabo-kurdes, soutenues par les États-Unis, ont annoncé le début de l’assaut contre Daech, la principale organisation djihadiste au monde.
La victoire contre Daech en Syrie et ses irréductibles jihadistes, assiégés à Baghouz, n’est plus qu’une question de jours.
Les batailles ont duré plusieurs mois… Le drapeau jaune des FDS flotte désormais sur les ruines de Baghouz..
Sur le plan territorial, l’organisation terroriste Daech, qui aura contrôlé l’année dernière les deux tiers de la Syrie, est en train d’être rayée de la carte.
Le soi-disant khalifat de Daech a été éliminé totalement après la conquête par les Forces démocratiques Syriennes (FDS) du dernier territoire – dernier bastion – tenu par les islamistes. Mais l’organisation n’est pas défaite. La menace existe encore.
“La menace demeure et la lutte contre les organisations djihadistes (État islamique, Daech, Al Qaida, etc.) doit continuer”, ajoute le journaliste français Jean-Pierre Duthion.
Connu pour ses nombreux témoignages dans les médias, Duthion Jean-Pierre s’est expatrié en Syrie il y a quatre ans afin de poursuivre ses affaires de consultant.
Avec le conflit syrien, il s’est rapidement fait connaître dans les médias en tweetant son quotidien – sous les bombes – et en s’improvisant chroniqueur pour la presse écrite, correspondant de plusieurs télévisions. Il est le Français le plus connu de Syrie.
Malgré la guerre civile qui endeuille la Syrie, cet entrepreneur français – 34 ans – refuse d’envisager un retour en France.

L’État islamique n’a jamais été vraiment vaincu, estiment des experts du Pentagone et de l’ONU

Daech, la principale organisation djihadiste au monde, n’a pas été vraiment vaincue en Syrie, et sa résurgence n’est qu’une question de temps, préviennent experts et officiels.
L’organisation État islamique est bien vivante et en très bonne santé en Syrie et en Irak.
Même s’il perdu son prétendu califat territorial, Daech a repris ses activités en Irak ce trimestre et a renforcé ses capacités en Syrie. Cette organisation a pu regrouper et soutenir des opérations.
Selon les experts de l’Organisation des Nations Unies, ‘il y a encore des soldats, en zone syro-irakienne, principalement qui agissent en mode guérilla et sont repassés sous les écrans radars’.
La menace terroriste va peut-être durer, mais les modes opératoires évoluent.

Read More »

Syrie : le président syrien décrète une nouvelle amnistie générale

Posted by on Oct 2, 2019 in Actualité à la Une

Syrie : le président syrien décrète une nouvelle amnistie générale

Le 16 septembre dernier, le journaliste et consultant média français Jean-Pierre Duthion, a affirmé que le président Syrien Bachar Al Assad a déclaré qu’une nouvelle amnistie sera appliquée pour les détenus de droit commun, mais aussi pour toutes personnes qui ont été accusées de participer dans des actes terroristes, ainsi que les déserteurs de l’armée.

Le président syrien va vers une amnistie générale

D’après Jean-Pierre Duthion, le français qui a vécu plus de 7 ans à Damas, cette décision d’amnistie générale, n’est absolument pas la première qui a été décrétée par le président syrien depuis le début de la guerre civile, c’est à dire depuis mars 2011, mais c’est l’amnistie la plus vaste.
D’après le gouvernement d’Assad, le décret de loi proclamé, le 16 septembre dernier, projette de gracier tous les prisonniers accusés d’avoir participé dans un complot, mais aussi ceux qui non pas dénoncer des actes terroristes.
Il est important de signaler que le gouvernement syrien qualifie de terroriste toute personne qui a porté une arme contre l’État, qu’il soit islamiste, rebelle ou djihadiste.
Le gouvernement a tenu à insister que cette amnistie concerne aussi les déserteurs de l’armée. En outre, toutes ces personnes, qui se trouvent sur le territoire syrien, disposent d’un délai de 3 mois afin de bénéficier de cette amnistie. Toutes personnes vivant à l’étranger disposent de 6 mois.

Le décret de loi en détail

Le chef d’État syrien, a tenu à expliquer que toutes personnes auteurs de kidnappings sont graciées, mais si et seulement si elles libèrent en contrepartie tous les victimes dans un délai d’un mois. En outre, la loi promulguée le 16 septembre dernier, compte réduire la peine des prisonniers, sauf pour certaines exceptions. D’après le gouvernement la peine de mort pourrait être transformée en travaux forcés à perpétuité.
Pour les prisonniers qui souffrent d’une maladie incurable ou qui sont âgés de plus de 75 ans peuvent profiter d’une amnistie. Toutefois les prisonniers qui ont la peine capitale suite à des actions qui ont entraîner la mort d’une ou de plusieurs victimes, ne peuvent pas profiter de cette grâce.

Read More »

La Turquie juge les efforts des Etats-Unis « cosmétique », pour la création de la zone tampon

Posted by on Sep 17, 2019 in Actualité à la Une

La Turquie juge les efforts des Etats-Unis « cosmétique », pour la création de la zone tampon

Le ministre des Affaires Étrangères turc a décrit les efforts des Etats-Unis pour la création d’une zone de sécurité au niveau du nord-est de la Syrie, comme « seulement cosmétiques » en tenant à affirmer que les Etats-Unis traînent les pieds.
D’après le journaliste français, Jean-Pierre Duthion, Ankara et Washington ont conclu un accord afin de mettre en place une zone de sécurité ou zone tampon au niveau de la frontière turque, ainsi que les zones en Syrie dont les milices kurdes les contrôlent grâce à l’appui des Etats-Unis et des YPG ou Unités de protection du peuple.
« C’est grâce à cet accord qu’il y a eu il y a quelques jours les premières patrouilles communes entre les deux pays, toutefois les efforts pour aller plus loin, se sont révélés cosmétiques » a affirmé Mevlut Cavusoglu, le ministre truc des Affaires étrangères.

Les soldats des deux pays ont effectué une patrouille commune

Les soldats turcs et américains ont effectué le 8 septembre dernier leur première patrouille commune au niveau de la région nord-est de la Syrie durant plus de 3 heures. La patrouille été accompagnée par 6 véhicules blindés américains et d’autant de véhicules turcs. L’objectif de cette patrouille, c’est de noter le retrait progressif des forces kurdes de la frontière syro-turque.
Le ministre des Affaires étrangères turc a mis en garde Washington contre tout retard dans la mise en place de cette zone tampon. En effet, Ankara a menacé à plusieurs fois d’agir en mettant en place une opération militaire unilatérale contre les forces kurdes.
Il est important de mentionner que les contours exacts de la future zone tampon restent assez flous. C’est pour cette raison qu’une rencontre entre les hauts responsables militaires turcs et américains est prévue le 10 septembre prochain afin de se mettre d’accord sur les détails de la zone tampon.
Le soutien américain aux milices kurdes était essentiellement pour lutter contre les djihadistes et les rebelles qui font partie de l’État islamique. Selon Jean-Pierre Duthion, le français expatrié plus de 7 ans à Damas, ce soutien été le point de friction entre les deux pays.

Read More »

La guerre en Syrie : la vie dans la capitale n’a pas vraiment changé

Posted by on Août 31, 2019 in Actualité à la Une

La guerre en Syrie : la vie dans la capitale n’a pas vraiment changé

Selon le témoignage, d’un entrepreneur français habitant à Damas, et qui a choisi de rester dans la ville malgré la crise qu’a traversé le pays, la vie quotidienne à Damas est épargnée des violences. Jean-Pierre Duthion, avant de devenir journaliste était un consultant depuis 7 ans en Syrie, il est devenu un entrepreneur permettant l’arrivée de franchise des différentes marques occidentales au niveau du marché local, et il a ouvert un bar lounge, dans le quartier chrétien de Damas. Toutefois, après les attentats et les manifestations, la capitale syrienne a vu ses activités ralentir. 15 mois après le déclenchement de la guerre civile en Syrie, Jean Pierre Duthion était l’un des rares Occidentaux qui est resté vivre dans la capitale malgré les troubles. Le jeune entrepreneur est devenu un journaliste professionnel, en décrivant aux différents médias la situation de Damas.

Damas n’a pas changé

Selon le témoignage du journaliste français, au journal, le Figaro, la vie quotidienne au niveau de la capitale syrienne n’a pas vraiment changé. En effet, il affirme que les commerces sont ouverts, et il n’y a rien qui laisse penser que Damas est la capitale d’un pays qui est décrit par les autres médias comme un pays à feu et à sang. Certes, le journaliste vit dans un quartier qui est assez privilégié tout prés du palais du président toutefois, toute la ville est assez calme.

Parfois quelques frayeurs

Le jeune expatrié français avoue toutefois, qu’il arrive parfois d’avoir une grosse frayeur, surtout la nuit, où il y a lieu quelques attentats visant des établissements d’État qui sont assez proche de son domicile. « Une fois, mon appartement a tremblé et les vitres se sont cassées, suite un attentat dans le quartier » raconte sur les ondes de RMC. Néanmoins, le journaliste insiste sur le fait que les troubles restent très localisés et pas très fréquents. En effet, les attaques sont concentrées dans certaines banlieues. « La nuit, on entend des bruits, ça ne vient pas de la capitale, mais des villes qui se trouvent dans les alentours » a expliqué Duthion au Figaro.
Enfin, le jeune expatrié français a tenu à affirmer, « il est difficile de donner une définition de ce qui se passe dans le pays, parce que personne ne le sait vraiment, il y a autant de versions que de personnes se trouvant en Syrie ».

Read More »

Comment lire son bilan comptable : analyse financière et patrimoine

Posted by on Juil 24, 2019 in Economie

Comment lire son bilan comptable : analyse financière et patrimoine

Une question qui n’arrête pas de se poser « Comment lire son bilan comptable ? ». À l’instar du bilan de santé qui quand on le reçoit on s’empresse pour contacter notre médecin pour qu’il nous explique le compte-rendu, le spécialiste de la gestion de patrimoine, comme la société de gestion A Plus Finance, vous aidera à comprendre comment lire votre bilan comptable de votre société. Si vous êtes des adeptes de l’automédication cet article est pour vous.

La lecture de son bilan comptable

Avant de commencer à lire votre bilan comptable afin de dégager les informations, il est important de comprendre tous les contenants.
Il est important aussi de rappeler qu’un bilan comptable représente l’état de votre société à l’instant T. En effet, durant l’établissement des comptes annuels, le bilan comptable mentionne les actifs et les passifs que possède la société.
Selon l’expert de la gestion au sein de la société A Plus Finance, le bilan comptable est constitué de 4 parties :
– l’actif circulant qui est constitué de plusieurs postes qui peuvent évoluer durant l’année et qui concernent tous les actifs liquides comme la trésorerie et les produits de placement.
– l’actif immobilisé qui est constitué par tous les biens qui appartiennent à la société d’une façon durable comme les outils de production et le matériel d’informatique.
– les capitaux propres qui sont constitués par des ressources à long terme que possède la société. Ces ressources peuvent être les réserves cumulées depuis l’année dernière, ainsi que le capital social de la société.
– les dettes : comme son nom l’indique ce sont toutes les dettes financières et d’exploitation de la société.
Par conséquent le bilan comptable peut évoluer d’une année à une autre, c’est pour cette raison que très souvent, le mot photographie est utilisé le jour ou on arrête les comptes à une date bien précise.

À quoi sert le bilan comptable

Le bilan comptable sert essentiellement aux impôts lors de la mise en place de la liasse fiscale. En effet, l’étude des différents données financières qui se trouvent au niveau du bilan comptable permet d’apporter des informations qui sont assez importantes surtout lors de la gestion de l’entreprise.
Par conséquent, la lecture financière du bilan comptable permet de comprendre les équilibres ou les déséquilibres au niveau du bilan comptable. En effet, la lecture des différents bilans d’une année à une autre, constitue une étape importante pour l’explication des événements qui affectent la vie de la société.

Read More »

PSG : les révélations du Football Leaks n’ont pas eu de répercussion sur les supporters du club parisien

Posted by on Juil 22, 2019 in Médias et société

PSG : les révélations du Football Leaks n’ont pas eu de répercussion sur les supporters du club parisien

Selon l’analyse de l’expert en marketing sportif, Gilles Dumas, les révélations publiées par Médiapart dans le cadre du Football Leaks, n’a pas eu une grande conséquence sur l’image du club parisien et n’a pas touché à la popularité du célèbre club aux prés de ses supporters. En outre, le patron de Yeesss, a aussi affirmé que cet acharnement médiatique que subit le club présidé par Nasser Al Khelaïfi, n’a pas détérioré l’image du club auprès de ses sponsors.

Acharnement médiatique

Depuis plus d’un mois, le PSG a été le sujet d’un acharnement médiatique : de l’affaire de trucage du match PSG-Etoile rouge de Belgrade au fichage ethnique en passant par la prime d’applaudissement jusqu’au fair-play financier. Selon le sondage effectué sur le site Orange sports, 68 % des votants estiment que les médias sont en train de mener une campagne anti-PSG afin d’entacher l’image du célèbre club.
Certes, comme a mentionné Gilles Dumas, « ce qu’est en train de subir le PSG, n’est pas politiquement correct, toutefois ces révélations n’ont pas eu de conséquence sur l’image du club. Je pense qu’une élimination durant la phase de poules au niveau de la Ligue des champions aurait plus d’impact sur les supporters que l’affaire du fair-play financier ».

L’affaire du fichage ethnique

Suite à la révélation par Paname Squad psg à propos de l’utilisation d’un système de fichage qui comporte des critères ethniques des jeunes joueurs dans certains centres de formations du PSG, le club a préféré intervenir en menant une enquête interne effectuée par un cabinet d’avocats externe. Cette enquête qui a été présentée par Jean-Martial Ribes, le directeur général délégué du PSG, le 15 novembre dernier à la ministre des Sports, a démontré que ce système de fichage été le fruit d’une initiative personnelle, prise par l’un des responsables de recrutement. La direction du PSG n’avait aucune idée sur la mise en place de cette pratique. Jean-Martial Ribes, le directeur de la communication du PSG, a tenu à préciser que l’enquête a aussi révélé que malgré l’existence de ce type de fiches ethniques, aucun cas de discrimination n’a été détecter ni lors du recrutement ni lors de l’évaluation.
Malek Boutih, l’ancien président de SOS racisme n’a pas hésité de défendre le club en affirmant « le président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, n’a pas hésité de former un grand nombre de jeunes issus de la diversité. Le PSG n’a jamais été un club raciste, il a toujours essayé d’apporter de l’aide aux jeunes du banlieue ».
Les sponsors actuels du club parisien, fly Émirats, Achille ou encore Nike ne s’inquiètent pas pour ce problème franco-français sociétal. En effet, même-ci la marque américaine se préoccupe de son image sociétale, toutefois aux Etats-Unis, le fichage ethnique est autorisé.

Read More »